Ça m’énerve (un peu)

Il arrive fréquemment que certains mots ou expressions soient particulièrement à la mode dans les médias mais à force de se répandre dans n’importe quel contexte, ces termes finissent souvent par être employés à mauvais escient. Leur signification originelle se trouve progressivement modifiée au fur et à mesure des utilisations plus ou moins heureuses, pour finir en non sens ou même en contre sens. Continuer la lecture

Share

Voire

Il est rare de passer une journée entière sans entendre ou lire au moins une fois l’expression « au jour d’aujourd’hui », championne toutes catégories des formules stupides qui m’exaspèrent. Ça, je vous l’ai déjà dit et redit mais les médias propagent et mettent à la mode des expressions plus ou moins correctement utilisées et qui sont souvent absurdes à l’origine. Continuer la lecture

Share

Jusqu’à… quand ?

Jusqu’à… quand ? Quelle question ! Pas existentielle cette fois-ci. Non pas du tout, elle n’appartient pas à l’ordre de l’existence en tant que réalité vécue, comme une angoisse humaine par exemple. Cette question se rattache au domaine de la communication, du langage et de sa correction. Continuer la lecture

Share

Jack-pot

L’État s’est offert un bandit-manchot « Auto », il entretient la machine, c’est le jack-pot assuré. Les ressources sont toujours fournies par les mêmes crétins, nous, les automobilistes. Je passe sur la TVA et autres taxes lors de l’achat d’un véhicule, la TVA sur toutes les opérations relatives aux véhicules : garage (entretien, réparations), assurances, contrôle technique, je ne parle pas des carburants ni des péages autoroutiers revendus au privé mais du jack-pot créé sous prétexte de sécurité routière.

Continuer la lecture

Share

Starmania

Luc Plamondon. en écrivant « Starmania » avait eu une vision prophétique des temps présents, les années 2000 et quelques. Il avait bien senti son époque et l’avenir qui se dessinait. Il avait compris qu’il y a bien longtemps que la société fait de nous ce qu’elle veut et qu’un jour secouer le joug deviendrait inévitable à moins de continuer à tout supporter en silence. Ras-le-bol et angoisse du lendemain sont les détonateurs des révolutions.

Continuer la lecture

Share