Carême

Rassurez-vous je ne vais pas faire un cours de catéchisme mais je parlerai plutôt de vocabulaire, ça peut toujours servir. Petit rappel cependant : le Carême est la période de quarante-six jours située entre le Mardi-Gras et le jour de Pâques, pendant laquelle les catholiques sont invités, par leur Église, à faire des jours jeûne et d’abstinence et à se livrer à la prière. De moins en moins bien suivi par les Chrétiens, elle correspond au ramadan des Musulmans.

Continuer la lecture

Share

Jusqu’à la lie…

“Boire le calice jusqu’à la lie”, j’ai promis dans un de mes derniers billets de revenir sur cette expression qui signifie souffrir jusqu’au bout un mal ou une douleur, supporter une épreuve pénible jusqu’à son terme. Euh… un quinquennat jusqu’à mai 2022 ?Je dis ça, comme ça… Continuer la lecture

Share

Tous ensemble !

Divisez pour mieux régner. Cette maxime est attribuée à Philippe II de Macédoine, c’est dire si la méthode est ancienne. Machiavel avait repris l’idée ; “divise et règne'” conseillait-il au Prince. En politique, c’est une stratégie qui vise à semer la discorde et à opposer les éléments d’un tout pour les affaiblir et à user ainsi de son pouvoi. Cette méthode permet de réduire la puissance de ceux qui sont en nombre face à celui qui met en œuvre cette stratégie pour se maintenir en place, seul. Continuer la lecture

Share

Information(s)

La commune de Villaudric s’est dotée de DEUX jolis panneaux d’information en octobre 2020 pour la somme d’environ dix-mille (10 000) euros (voir le compte rendu du conseil municipal du 25 mai 2020, le premier conseil qui a vu l’installation officielle de l’équipe municipale dont la première décision, outre l’achat desdits panneaux, a été l’augmentation des indemnités des adjoints, alors que tout le monde commençait à se serrer davantage la ceinture).Mais bon… On peut comprendre. Par contre, l’utilité  n’est-elle pas l’élément essentiel d’une décision d’achat ? Continuer la lecture

Share

Mourir d’aimer

De temps à autre, des mots, des textes me reviennent en mémoire, de Francis Carco à Anna de Noailles, de Victor Hugo à Grand Corps Malade, de Louise Labbé à Apollinaire, Baudelaire, ça se bouscule… Ça donne à réfléchir ou ça prête  prête à rire,  quelquefois même il m’est difficile de retenir mes larmes, que ce soit La Marseillaise, un texte de Serge Gainsbourg ou de Jean-Baptiste Clément. Ce matin, j’ai retrouvé les mots d’une chanson de Charles Aznavour : “Mourir d’aimer“.

Laissons le monde à ses problèmes
Les gens haineux face à eux-mêmes
Avec leurs petites idées

Continuer la lecture

Share

Coups (1)

Les coups quand ça vous arrive… ça fait mal (air connu) et ils peuvent être très variés. Le coup, suivant la définition la plus simple, est un mouvement rapide au bout duquel un corps vient heurter un autre corps. Il y a des coups bas, portés plus bas que la ceinture et qui deviennent ainsi, au figuré, un procédé déloyal comme les “aides” d’amis pas si amicaux qu’ils veulent le faire croire. Continuer la lecture

Share

Esperanto

Quand j’avais sept ou huit ans, j’ai découvert, en lisant la “Sélection du Reader’s Digest” de ma grand-mère, qu’il existait une langue idéale à mes yeux de petite fille : l’esperanto. J’ai harcelé, en vain bien sûr, ma mère de  me trouver une école espérantiste et de m’y inscrire.  “Décidément, cette enfant est folle” disait mon charmant beau-père. Puis le temps a passé et, alors que j’approchai la cinquantaine, j’ai rencontré des espérantistes dans une rue du Mans. Continuer la lecture

Share